Les Rochers Sculptés - Rothéneuf

35400 Saint-Malo

Tel. : 02 99 56 97 64 / Fax. : 02 99 40 05 52

La Presse En Parle

Revues de presse

VoyagesSNCF.com
Vidéo visite de Saint-Malo en Bretagne

29 août 2011

Découvrez la cité corsaire en suivant Audrey, reporter pour Voyages-sncf.com. La journée débute par une balade sur les remparts avec Fred qui nous raconte l’histoires des corsaires et des pirates. Saint-Malo c’est aussi les plages, dont celle du Sillon où Audrey s’initie au char à voile. Après l’effort le réconfort ! Entre les mains expertes des masseuses des Thermes Marins, Audrey se détend avec un enveloppement aux algues. Pour finir cette journée en beauté, rendez-vous sur la terrasse du restaurant « Le Bénétin » pour déguster un filet de barbu aux asperges vertes et au jambon en contemplant les rochers sculptés de Rothéneuf

——————————————————————————————————–

Du-Nez-au-Palais.com
Le Bénétin, repaire iodé d’Arnaud Béruel

7 octobre 2011

A 38 ans, Arnaud Béruel, Breton pur jus presque timide, garde les pieds sur terre et la tête froide. À quelques encablures de l’antre cancalais d’Olivier Roellinger, cet ancien du Duchesse Anne à Saint-Malo et du Gourmandin à Rennes tombe tout jeune dans la marmite en étant déjà chef à 23 ans. Ce n’est qu’il y a trois ans qu’il décide de se lancer dans la grande aventure du Bénétin…

lire la suite

 

 

 

 

 

——————————————————————————————————–

Gala Gourmand
Le Bénétin

02 août 2011

Entre Cancale et Saint-Malo sur l’un des plus belles côtes de Bretagne, une terrasse de rêve au dessus des flots. Au milieu de petits jardins de rocaille et d’un potager, le chef, Arnaud Beruel, ne parle pas beaucoup mais ses plats le font pour
lui.
Cuisine sincère : salade de Saint-Jacques et bellota au parmesan, tajine de veau, et citrons confits, yaourt parfumé au jasmin, sablé breton. Des plats traditionnels, traités avec simplicité et générosité.

——————————————————————————————————–

Magazine ELLE
Le Bénétin, une adresse proposée par la rédaction

15 juillet 2011

Entre Cancale et Saint-Malo, au dessus des Rochers Sculptés, on trouve un restaurant ma-gni-fique, à l’architecture contemporaine, tout en bois et verre. La vaste terrasse est pourvue de mâts avec voiles protectrices. Dans l’assiette : surtout des produits de la mer, superbement préparés par Arnaud Beruel. Tartare de lieu jaune, mélisse et jus de yuzu, pavé de morue fraîche aux coquillages, pressé de chair de crabe au basilic.
Le plus : la proximité des rochers et l’immense terrasse dominant la mer, où l’on peut prendre un café le matin.
Le moins : ils ne font pas pension. Dommage !
L’addition : formule du marché à 20€ (entrée-plat ou plat-dessert) le midi en semaine, et à 25€ (entrée-plat-dessert) le soir. Menus de 38 à 65€. Menu enfant à 12€.

——————————————————————————————————–

L’Obs de l’été Saint-Malo
Jean-Yves Bordier – Ses Meilleures tables

14 juillet 2011

Les jours de beau temps, le maître beurrier aime s’installer sur la magnifique terrasse du Bénétin. Face à la mer magnifique et aux îles, et juste à côté des fameux rochers sculptés (oeuvre de l’abbé Adolphe Fouré, qui, devenu sourd et muet, fit surgir du granit plus de 300 personnages de la légende de Rothéneuf), le jeune chef Arnaud Beruel propose une cuisine simple et soignée à base de légumes bio, de poissons et de crustacés : ormeaux en coque avec beurre aux algues (26 €), cabillaud rôti accompagné d’un riz vénéré et shitake (18 €), yaourt parfumé au jasmin avec sablé breton, marmelade d’orange et cédrat (8 €) peuvent constituer par exemple un excellent déjeuner. Evidemment, le homard grillé au kari
(12 € les 100 grammes) pourra aussi se révéler d’autant plus tentant que sa préparation égale sa fraîcheur : les casiers des pêcheurs sont immergés entre les rochers, face au restaurant ! 20€ (entrée-plat ou plat-dessert) le midi en semaine, et à 25€ (entrée-plat-dessert) le soir. Menus de 38 à 65€. Menu enfant à 12€.

——————————————————————————————————–

L’Express
Arnaud Beruel, chef perché

Rouvert l’année dernière après un incendie, Le Bénétin a reconquis son «titre» de la table la plus tendance de Saint-Malo. Entretien avec son hôte.

Lire l’article

——————————————————————————————————–

Magazine L’Etoile
Les tables qui valent le détour

04 décembre 2010

La mer est là, au bout de la table, juste après l’assiette et le verre. Et depuis la terrasse ! C’est la nouveauté du chef. Après l’incendie qui a ravagé cette table malouine, Arnaud Beruel vient de remettre le couvert dans ce hangar design à la déco marine, autour d’une cuisine bistrotière toujours moderne et enjouée. Sacrebleu !

 

 

 

 

 

 

——————————————————————————————————–

Le Point
Bistrot Gourmand

22 juillet 2010

La balade via la Côte d’Emeraude pour gagner le repaire d’Arnaud Beruel est déjà en soi un enchantement. Le lieu, détruit par un incendie, a failli disparaître pour de bon, contraintes de la loi Littoral obligent. Un compromis a été trouvé et l’adresse a rouvert au printemps. La terrasse juchée au-dessus des flots a seulement perdu quelques mètres carrés. La salle, au design soft et loft, joue la carte de la simplicité et laisse s’exprimer l’essentiel à travers ses immenses baies vitrées : le spectacle offert par les variations incessantes de la lumière océanique. Un ravissement vite prolongé par les plats, qui convoquent justement le meilleur de la terre et de la mer. Simple, franche et portée par un vrai respect du produit, telle est la trinité qui guide Arnaud Beruel, 36 ans et peu disert :  » Les plats parlent pour moi. » Dans l’assiette,
la magie opère. Ris de veau assortis d’une crème aux morilles, pavé de morue fraîche aux coquillages et friture de légumes, saint-pierre à la plancha avec petits légumes et jus grec… La présentation est inventive et sophistiquée, les cuissons respectées à la seconde près… Ici, le jeu des saveurs tend à l’harmonie plutôt qu’aux contrastes, même quand les textures se mettent de la partie et que le croquant des petits légumes vient bousculer la tendresse des chairs. Le pain, fait maison, est élaboré à partir de farines bio. Les primeurs répondent eux aussi aux
canons de l’agriculture biologique. Les desserts conçus de concert avec le chef pâtissier sont d’une précision diabolique. La carte des vins, enfin, rend honneur aux grandes régions de France, et Fabrice, qui règne en salle, se révèle un guide sûr et courtois toujours à la recherche de l’accord juste.

——————————————————————————————————–

 

Le benetin © 2012 All Rights Reserved

Contact / Informations légales

Ouvert 7 jours sur 7 du 1er avril au 30 septembre et fermé le lundi et mardi le reste de l\'année.

Fermeture annuelle du 1er janvier au 13 février inclus